Trinquons à vingt ans de commerce : Questions et réponses avec les experts en conférences Media Vision

Trinquons à vingt ans de commerce : Questions et réponses avec les experts en conférences Media Vision

Communiqué de presseParis, le 7 juin 2021

Pour le fondateur de Media Visionleader dans le domaine des systèmes de conférence et de l’interprétation linguistique – c’est comme si c’était hier que la start-up de San Francisco avait réalisé sa première installation majeure. Vingt ans et des milliers de projets divers plus tard, le rêve de Fardad Zabetian consistant à permettre aux décideurs politiques, aux chefs d’entreprise et aux éducateurs du monde entier de communiquer plus efficacement a dépassé la réalité, alors que l’entreprise entame sa deuxième décennie d’existence.

Un changement de marque de bout en bout, des expansions sur les marchés mondiaux, de multiples lancements de produits ; en apparence, Media Vision a connu plus d’une évolution au cours de ce voyage. Et pourtant, en ce qui concerne ses valeurs fondamentales, sa culture de collaboration et même de nombreux employés, peu de choses ont changé depuis 2002, ce qui est tout à l’honneur de son fondateur.

À quelques semaines de ses vingt ans, Media Vision est prise par la nostalgie de son anniversaire. Aujourd’hui, nous rencontrons Fardad, fondateur, et Annabelle Zabetian, présidente de l’entreprise, pour discuter de la réussite de l’entreprise.

Parlez-nous des origines de Media Vision ; qu’est-ce qui vous a inspiré à créer l’entreprise ?

« Pour moi, créer Media Vision était synonyme de faciliter une meilleure communication – un concept qui, avec le recul, trouve ses racines dans mon enfance ».

Fardad Zabetian

« Ayant grandi en Iran, j’ai été le premier à constater l’importance fondamentale du dialogue lors du conflit qui a opposé pendant dix ans ma patrie farsiphone et l’Irak arabe. Lorsque j’avais une vingtaine d’années, j’étais convaincu que mon avenir consistait à franchir les barrières de la langue et à permettre une communication claire grâce à la technologie.

« Au début des années 2000, les systèmes de conférence et de collaboration suscitaient un engouement certain. Ce que je n’avais pas prévu, cependant, c’est la vitesse à laquelle les portefeuilles de produits et de clients de Media Vision allaient se développer. En l’espace de dix-huit mois, notre équipe “petite mais puissante” fournissait des systèmes de vote électronique, de conférence sans fil et d’interprétation linguistique à certaines des plus grandes organisations du monde. Et depuis ces premiers projets jusqu’à nos installations les plus récentes, notre objectif principal, qui est de donner du pouvoir aux chefs d’État, aux dirigeants d’entreprise et à tous ceux avec qui ils communiquent, est resté le même ».

Quel a été le point fort du parcours de Media Vision jusqu’à présent ?

Fardad Zabetian : « Un moment fort constituerait vraiment un moment où nos solutions de conférence et d’interprétation ont apporté une contribution visible à la cause du développement humain – et il y en a eu beaucoup au fil des années.

« Je me souviendrai toujours d’avoir placé un récepteur linguistique sur la table de déjeuner de vingt chefs d’État lors des sommets du G-20 en 2012, puis lorsque notre projet à Genève a remporté un prix pour leur Salle 19. Un autre exemple serait de voir l’Assemblée générale de 2013 utiliser pour la première fois une technologie entièrement rénovée dans la salle de l’Assemblée et le Conseil de sécurité, ou encore de remonter plus loin dans le temps, lorsque nous avons supervisé la rénovation de l’infrastructure de conférence de la salle de conférence de la Banque mondiale en 2009, après quoi les dirigeants sont parvenus à un accord unanime lors de leur toute première réunion de groupe.

« Mais si je devais donner un exemple purement personnel, le moment dont je suis le plus fier est probablement celui où j’ai fait visiter personnellement le Conseil de sécurité des Nations unies à ma mère et à mon père, juste après l’achèvement de notre projet ».

De quoi avez-vous été le plus fier au fil des années ?

« Notre culture d’entreprise dynamique et diversifiée, ainsi que le succès que nous avons eu en tant que petite organisation à développer des équipes en Europe et en Amérique avec une dynamique symbiotique “familiale”, tout en permettant aux deux parties d’évoluer à leur manière ».

Annabelle Zabetian

Fardad Zabetian : « Dans le prolongement de la réponse d’Annabelle, je voudrais exprimer ce sentiment à tous ceux qui ont fait partie de l’aventure Media Vision au cours des deux dernières décennies. Une grande partie de notre succès est due à notre réseau de représentants engagés et à nos plus de 400 intégrateurs agréés en Amérique du Nord et en Europe, qui nous ont toujours considérés comme des experts en matière de conférences et d’interprétation linguistique.

« Et bien sûr, nous ne célébrerions pas aujourd’hui ce vingtième anniversaire sans le soutien de nos clients de longue date qui ont cru en nous et continuent de nous faire confiance pour répondre à leurs besoins de communication plus claire sans barrières linguistiques ».

Le slogan de Media Vision est #AudioMatters ; pouvez-vous expliquer brièvement pourquoi

Annabelle Zabetian : « Dans le contexte actuel des bureaux à domicile et des réunions hybrides, le rôle de l’audio n’a jamais été autant mis en lumière. Dès le premier jour, Media Vision a souligné l’importance d’un son de haute qualité et intelligible dans toute configuration de conférence ; alors que la plupart des entreprises se sont concentrées sur les solutions vidéo, Media Vision a poussé le dialogue plus loin sur l’audio, et #AudioMatters est même devenu notre pseudo Twitter.

« Au fil des années, nous avons trouvé des moyens non traditionnels de promouvoir le message de l’intelligibilité audio. Nos campagnes #AudioMatters, par exemple, ont été alimentées par une série de projets artistiques : d’abord un “mur d’auto-expression” sur notre stand InfoComm en 2015, ensuite un ” concours de poésie slam ” dans lequel nous avons mis au défi un groupe de slameurs new-yorkais de démontrer par la poésie pourquoi l’audio compte pour eux. Non seulement ces projets artistiques ont eu un impact pour notre secteur, mais ils ont également été une grande source d’inspiration pour notre équipe interne, reflétant notre culture d’entreprise dynamique et diversifiée ».

20 ans après la création de Media Vision, qu’est-ce qui, selon vous, rend l’entreprise unique ?

Annabelle Zabetian : « Dans le contexte actuel des bureaux à domicile et des réunions hybrides, le rôle de l’audio n’a jamais été autant mis en lumière. Dès le premier jour, Media Vision a souligné l’importance d’un son de haute qualité et intelligible dans toute configuration de conférence ; alors que la plupart des entreprises se sont concentrées sur les solutions vidéo, Media Vision a poussé le dialogue plus loin sur l’audio, et #AudioMatters est même devenu notre pseudo Twitter.

Fardad Zabetian : « Sans aucun doute, c’est l’équipe, notre culture et notre motivation. L’un des principaux avantages d’une petite équipe et d’une entreprise axée sur une mission est l’esprit d’entreprise qui en résulte. Nous avons toujours recruté des personnes talentueuses et leur avons donné les outils et la liberté de rêver en grand et d’être indépendants dans la prise de décisions. Et je pense que le succès de cette recette se reflète dans le fait que chaque membre de l’équipe de Media Vision a fait de grandes choses en matière d’innovation ».

Pouvez-vous nous faire part de certaines des difficultés que vous avez rencontrées au fil des ans et de ce que vous auriez fait différemment ?

Fardad Zabetian : « En tant que fondateur et chef d’entreprise, vous avez une décision majeure à prendre : développer votre entreprise ou rentrer chez vous.

« J’ai choisi de développer Media Vision de manière organique au cours des vingt dernières années, c’est-à-dire sans investissement initial et sans capital externe. Avec le recul, je constate qu’à certaines occasions, nous aurions pu nous développer plus rapidement en apportant des capitaux extérieurs ou en poursuivant une croissance inorganique. Cette expérience m’a appris l’impact du développement à l’international, de la diversification de la clientèle et de la dépendance à l’égard d’un marché ou d’un secteur vertical spécifique pendant l’expansion. Mais il n’y a pas de réponse facile, bonne ou mauvaise, en matière de croissance.

« Le plus important pour moi, est de s’entourer de la bonne équipe. Quelle que soit la manière dont vous souhaitez développer votre entreprise, l’internationalisation requiert les bonnes ressources et les bonnes compétences. Il suffit de prendre le temps d’embaucher les bonnes personnes pour ce travail pour que la magie opère ».

Vous recherchez des informations ou des données pour votre prochain article ?

Media Vision peut vous aider ! Notre équipe comprend certains des AVTweeps les plus compétents du secteur. Que vous ayez un sujet spécifique sur lequel vous avez besoin d’une opinion ou que vous soyez à la recherche de nouveaux sujets sur lesquels écrire, veuillez nous contacter.